Le Mythe d’Atlas

Atlas était un titan, fils de Japet et de la nymphe Clyméné. Selon la légende, il était le souverain d’une ile à la beauté incomparable : l’Atlantide située au-delà des colonnes d’Hercules. Grâce à leur avancée technologique, l’ile fut l’un des pays les plus prospères et des plus riches.

Mais les Atlantes devinrent rapidement cruels et méchants cherchant à s’enrichir encore plus. Zeus, n’étant pas d’accord avec cette situation, permit aux Athéniens de vaincre et d’anéantir cette civilisation. Les Dieux décidèrent d’en finir une fois pour toute, en créant un déluge titanesque qui engloutit l’Atlantide en 1 jour et 1 nuit.

Atlas en réchappa et rejoignit Cronos pour prendre part à la guerre contre Zeus et les Dieux de l’Olympe : la Titanomachie.

Le personnage d’Atlas portant le monde sur ses épaules est une représentation très populaire dans la société d’aujourd’hui. Mais d’où provient cette légende ?

Le Règne d’Ouranos

Il faut remonter jusqu’à la création de la Terre et le règne d’Ouranos (le ciel) et de Gaia (la Terre), géniteurs célèbres des Titans. Ouranos, cupide et orgueilleux, ne voulait pas de cette progéniture et se débarrassa de tous ses enfants en les enfermant dans les entrailles de la Terre.

Gaia qui ne supportait pas l’idée de voir ses enfants disparaitre, parvint à secourir l’un d’entre eux en le cachant aux yeux de son père : il s’agissait de Cronos. Ce dernier se rebella contre Ouranos et lui coupa ses parties génitales répandant du sang sur Gaia, la Terre.

Par cet acte, Cronos récupéra le trône de son père. Cependant, Ouranos humilié et vaincu, lança une obscure prophétie juste avant de mourir : Cronos serait détrôné à son tour par l’un de ses propres enfants.

Cronos Souverain

Aussitôt après avoir mutilé son père, Cronos libéra ses frères Titans et emprisonna les Cyclopes et les terribles Hecatonchires dans le Tartare. Le règne du Titan du temps pouvait enfin commencer.

Cronos épousa sa sœur Rhéa et très rapidement ils eurent plusieurs enfants. Hanté par la prophétie de son père, il se montra tout aussi cruel que lui en avalant chacun d’entre eux dès la naissance – ce fut le cas pour Poséidon et Hadès.

Telle Gaia avant elle, Rhéa secourut le dernier des enfants en donnant une pierre à son mari. Ce denier l’ingurgita croyant avaler son fils et mettre fin à la prophétie. Zeus fut donc épargné et grandi sur le mont Ida (Crète) sans que Cronos ne s’en aperçoive.

Arrivé à l’âge adulte, Zeus pleins de haine et de convictions décida de libérer ses frères et ses sœurs du joug tyrannique de son père. Le jeune Dieu parvint à faire vomir Cronos qui recracha tous ses enfants. Zeus et ses frères et sœurs s’emparèrent de l’Olympe alors que le Titan du Temps se retira sur le mont Othrys.

Titanomachie

Alors que Zeus régnait sur l’Olympe, Cronos n’avait pas dit son dernier mot. Une terrible guerre éclata entre le clan des Nouveaux Dieux et le clan des Anciens – principalement les Titans.

L’issue de la guerre fut incertaine, les batailles étant toutes plus explosives les unes que les autres. Personne n’arrivait à prendre un réel avantage jusqu’à ce que Zeus décide sous l’avis de sa grand-mère Gaia de libérer les Cyclopes et les Hecatonchires (terribles monstres aux 50 têtes et 100 bras) des entrailles de la terre.

Les Cyclopes, forgerons aguerris, vouaient une haine ancestrale aux Titans qui les avaient emprisonnés dans le Tartare. En plus de s’allier aux Nouveaux Dieux, ils offrirent un cadeau inestimable à Zeus : la Foudre et le Tonnerre.

Après 10 ans d’une guerre interminable, les nouveaux pouvoirs de Zeus permirent de mettre fin au conflit. Ce dernier enferma l’ensemble des Titans dans les entrailles de la Terre confiant aux Hecatonchires le soin de garder le Tartare.

Atlas qui fit preuve d’une combativité et d’une force extraordinaire – on raconte qu’il était capable de soulever et déplacer des montagnes- eut le droit à un traitement spécial. Zeus le punit à porter sur ses épaules la fameuse voûte céleste jusqu’à la fin de sa vie.

Le Mot de la Fin

Dans les représentations actuelles et pour la plupart des gens, Atlas porte sur son dos le globe Terrestre. Mais dans le mythe, le Titan porte le ciel, il est le pilier censé empêcher le plafond céleste de tomber sur la Terre.

Atlas est une force de la nature, une figure emblématique de la mythologie grecque comme on les aime chez Russcoffitness !

Source:

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


Menu Title